39-45 Sous-Mariniers: Des commandants anglais et allemand racontent leurs combats (39-45 Carnets de guerre) PDF, EPUB

Ils viennent en bon état mais usés et nécessitent un peu d’effort pour les ramener à la vie, le cuir a besoin d’une nourriture propre et vraiment bonne pour lui redonner sa gloire d’antan.


ISBN: B00U66GPDY.

Nom des pages: 180.

Télécharger 39-45 Sous-Mariniers: Des commandants anglais et allemand racontent leurs combats (39-45 Carnets de guerre) gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Téléchargez cet ebook à -50 % jusqu’au 04/09 !

Qui étaient les officiers de la marine au cours de la Seconde guerre mondiale ?

L’Anglais Alastair Mars et son « Unbroken » coula plus de 30 000 tonnes de navires ennemis, prit part à des opérations secrètes, survécut à quelques 400 mines sous-marines, sans compter les innombrables attaques d’avions et de bateaux, attaqua seul douze navires de guerre et détruisit deux croiseurs lourds. L’Allemand Schaeffer nous raconte son U-977 et l’incroyable odyssée qui le mena des côtes de Norvège à l’Argentine en échappant aux flottes alliées. Deux commandants de submersibles, un Anglais et un Allemand, dans des récits simples mais poignants, nous racontent l’histoire souvent dramatique de leurs campagnes sous-marines.

Deux témoignages qui font partie des plus impressionnants de la dernière guerre.

A PROPOS DE L’AUTEUR :

Alastair Mars entre dans les forces de la Royal Navy en 1932, âgé d’à peine 17 ans. Il s’est particulièrement illustré en tant que commandant du sous-marin HMS Unbroken lors de la Bataille de la Méditerranée pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1952, il est renvoyé de la Royal Navy, accusé d’insubordination et de désertion. Il consacre le reste de sa vie à l’écriture, et meurt en 1985.
Heinz Schaeffer fut le commandant du sous-marin Unterseeboot 977 de mars à août 1945.

EXTRAIT :

Un après-midi de décembre 1941, gris et déprimant, ma femme se blottit contre moi dans le taxi qui nous conduit de la gare au Victoria Park Hôtel. De temps en temps, je la sens frissonner ; le froid n’y est pour rien mais une infinie tristesse se dégage de la ville de Barrow. En ce qui me concerne, je suis trop ému pour être impressionné par la laideur de cette partie du Laneashire industriel. Enfin, après trois ans pendant lesquels je me suis morfondu comme commandant d’un sous-marin d’instruction, je m’apprête à prendre le commandement de l’« Unbroken ». La femme de Tubby Linton, un de nos sous-mariniers les plus célèbres, l’a baptisé il y a quelques mois ; son installation est presque terminée. Dieu seul sait ce que l’avenir me réserve. Quoi qu’il en soit, le futur ne sera pas pire que la période que je viens de traverser : morne répétition d’exercices d’entraînement. Chose bien naturelle, Ting, ma femme, voit les choses sous un autre jour. Sans parler d’autres considérations : une femme qui attend un bébé redoute de voir partir son mari.
J’ai vingt-six ans et je déborde d’enthousiasme ; plus vulgairement, je suis « mordu », un peu inquiet aussi. C’est une lourde responsabilité que j’assume : la vie de trente-deux officiers et marins dépend, dans une large mesure, de mes capacités de chef de bord. Dans un sous-marin, par cinquante brasses de fond, inutile de vouloir rattraper une erreur ; on n’a pas le temps de faire son mea culpa. L’équipage représente les bras, le commandant le cerveau ; son rôle est celui de l’artificier qui dévisse la fusée d’une bombe non explosée. Sous réserve qu’il ait la dextérité et l’habileté nécessaires, il désamorcera la fusée sans dommage, mais encore faut-il que le cerveau transmette les directives convenables.

Cela ressemble à ceci: «Quand j’étais plus jeune, ma véritable passion était la botanique. Dix ministres de l’ancien cabinet ont été démis de leurs fonctions, mais le président Mahamadou Issoufou a conservé son Premier ministre et a gardé des ministères clés tels que les affaires étrangères et la défense entre les mains de ses loyalistes. Est-ce qu’on offre aux écrivains invités à écrire du contenu pour vous-même.

Il a évidemment survécu a été pris pow par les Russes où il a passé un moment à l’hôpital. Ma question est la suivante: avez-vous entendu dire que les dirigeants républicains vont y assister? Une très belle médaille, l’une des meilleures médailles victoriennes jamais produites et quand vous en voyez une en bonne condition, c’est une joie à voir. Êtes-vous fan des Yankees? »Alors qu’elle met fin à l’interview et se lève pour partir, le micro du journaliste Fox est pris dans le banc et je l’enregistre en train de basculer.