Dictionnaire archéologique de la Bible PDF, EPUB

Les autels, les hochets, les figurines et les restes écrits des petits encens aident les archéologues à comprendre la culture religieuse de Jérusalem.


ISBN: 2850259071.

Nom des pages: 281.

Télécharger Dictionnaire archéologique de la Bible gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Nulle terre a été fouillée comme la Terre Sainte. En un siècle et demi notre connaissance du monde de la Bible a été considérablement renouvelée à travers l’archéologie. Celle-ci connaît en effet depuis une trentaine d’années, un développement prodigieux : d’innombrables chantiers de fouilles ont été ouverts un peu partout au Proche-Orient ; des données autrefois douteuses ou incertaines ont pu être vérifiées sur le terrain ; d’autres sont apparues, posant des problèmes nouveaux. Il suffit d’évoquer ici l’énorme retentissement de la découverte des Manuscrits de la Mer Morte, ou des fouilles de la forteresse juive de Massada. … …La première édition de cette Encyclopédie archéologique de la Bible en 1972, dirigé par le professeur Abraham Nejev de l’université hébraïque de Jérusalem, avait été une première tentative d’approche archéologique de la Bible. … …La présente édition offre une refonte totale rédigée par plus d’une centaine de spécialistes qui ont participé le plus souvent au fouilles qu’ils décrivent. Plus de 800 entrées alphabétiques sur le passé archéologique de la Terre Sainte (Israël, Palestine et Jordanie), accompagnées de plans, de photographies et de tables chronologiques offrent un répertoire de tous les sites géographiques de la Terre Sainte, avec leur identification actuelle, il fait revivre ces lieux prestigieux où se jouèrent quelques-uns des actes les plus importants de l’histoire humaine et où plongent les racines de notre civilisation. … …Sont aussi étudiés du point de vue archéologique, historique et religieux sur dix millénaires, des temps préhistoriques à la conquête arabe, les sites (bibliques, villes, monuments, forteresses, cours d’eau, plaines, montagnes bibliques), les peuples et tribus, les règnes et dynasties concernés, mais aussi les habitudes alimentaires, les objets, les céramiques de ces civilisations ainsi que les différentes méthodes archéologiques susceptibles de les analyser. Chaque notice, outre une évocation des lieux accompagnée de son occurrence dans les textes saints, constitue un solide exposé historique où se mêlent archéologie, ethnographie, économie et religion. … …

Les films permettent aux utilisateurs de se promener virtuellement à travers ces sites, chacun a un lien vers plus d’informations et certains ont des plans d’étage des ruines. À l’heure actuelle, parce que les chercheurs s’intéressent de plus en plus à l’interaction entre les peuples du passé et leur environnement, de nombreux projets archéologiques incluent maintenant des biologistes, des géographes, des géologues et des spécialistes de l’environnement. New Living Translation, Tyndale, 96; auteur, Les peuples de l’Ancien Testament selon.

Hammurapi (1700 av. J.-C.). À Ninive était le palais royal de Sargon II (722-702. La question de savoir qui a construit ces monticules – les ancêtres des Amérindiens ou une race perdue de monteurs de charpentes – est rapidement devenue l’une des questions les plus controversées de l’archéologie américaine et est restée telle jusqu’à la fin du XIXe siècle. L’excavation implique la destruction physique du site et l’enlèvement des artefacts et autres vestiges et est donc guidée par des normes rigoureuses d’enregistrement et de pratique sur le terrain. Le nouveau dictionnaire utilise cette information et d’autres informations relatives à la vie et à la mission de Jean qui ne sont connues que par la révélation des derniers jours.